isa barbier

« Table de rêve » - 2009

La lumière filtrée entre les feuillages, les passages du train, l’abandon de ce recoin menant aux réserves ont invité à la rêverie comme en un vieux grenier.
Le rideau, qui fermait l’espace caché, était à peine entrebâillé pour juste suggérer que quelque chose peut-être était là.


Galerie Château de Servières, espace d’exposition des ateliers d’artistes de la ville/Marseille
plumes de goélands, cire, fil
80 × 120 × 12 cm , à 21 cm au-dessus de la table