isa barbier

« Étui » - 2003

Il s’agissait d’une sorte de lit de pétales de roses rouges séchées. Il était recouvert d’un voile de plumes légèrement gonflé. Entre ces deux limites, l’espace invitait à pénétrer mentalement au milieu de la douceur protectrice, sensuelle des plumes et l’ambiguïté du rouge presque noir des roses … goutte à goutte … pour une consolation infinie.


Galerie Rosa Turetsky, Genève/ch
plumes de goélands, pétales de roses séchées, fil, cire
270 × 135 × 39 à 80 cm du sol